Logo de l'OEP

Le plurilinguisme au Maroc et le cas berbère (Y. Montenay)

Mis à jour : 30 Mai 2007
Une reportage d'Yves Montenay

Le Maroc est un pays plurilingue en ce qu’une grande partie de ses habitants parlent CHACUN, et parfois écrivent, plusieurs langues : 2, souvent 3 voire 4 ou 5 prises parmi les suivantes : les 3 "dialectes" berbères, l'arabe dialectal, l'arabe littéraire (langue officielle), le français, l'espagnol et parfois l'anglais.

Dans cette communication, nous analyserons la situation de chaque langue, leur concurrence ou complémentarité, en insistant sur le français, très présent, mais qui, officiellement, « n’existe pas » et le (ou « les ») berbère, langue d’une grande partie de la population et « mythifiée » de manières opposées. Cette analyse mène à la constatation que toutes les langues progressent simultanément, une langue pouvant s’ajouter à une autre sans lui nuire. Toutefois, si les langues berbères gagnent en considération, elles perdent peut-être en nombre de locuteurs.

Et nous nous risquerons à explorer l’avenir linguistique et politique.

Lire tout le texte

Google Analytics Alternative