A chacun son "cluster", mais si vous dites "schmilblick", ça marche aussi, ainsi va la langue !


Mis à jour : 10 Mar 2020

Quand vous voulez le dire et que votre connaissance basique du français vous fait défaut (cela peut arriver à des superdiplômés), alors vous avez le mot "cluster". A propos de la pendémie du coronavirus, comme le mot "foyer", pour désigner une concentration de personnes contaminées, n'est pas à la portée de tous, alors vous vous précipitez sur le mot "cluster", anglais bien sûr, quoique en l'occurrence le mot chinois serait plus approprié. C'est quand même plus classe que "schmilblick". Plus sérieusement, nous avons fait une petite recherche :

Le Robert&Collins français-anglais

Anglais - français

Cluster N [or flowers, blossom, fruit} grappe f; (or bananas} régime m ; [or trees} bou­quet m ; (or bees} essaim m ; (or people} (petit) groupe m, rassemblement m ; [or houses, islands} groupe m ;[of stars}amas m ;(Ling)groupem,agglomérat m • a sapphire set in a - of diamonds, un saphir entouré de brillants. VI (people} se rassembler. se grouper (around autour de) ; (nowers, blossom, rruit} être rassemblé (en grappe or en bouquet) (around autour de).

COMP cluster bomb N bombe à fragmentation, cluster pack N (Comm) emballage m groupé, pack m

Français – anglais : n’existe pas.

Dictionnaire historique de la langue française (Le Robert)

CLUSTER n. m. est l'emprunt (prononcé cleus-), dans plusieurs domaines spéciaux (attesté 1965), à l'anglais cluster. Ce derniler remonte au vieil anglais (avant 800) et semble venir d'un °klutto (anglais moderne clot), du radical indoeuropéen °glod, °gloud. avec l'idée de masse agglomérée (- cloud).

• Le mot anglais a le sens général d'agglomérat. L'anglicisme ne s'emploie en français que dans quelques domaines, en sciences, en musique, en informatique. Les emplois les plus courants concernent la physique (agrégat de moins d'une centaine d'atomes), l'astronomie ( amas stellaire), la génétique (ensemble groupé de gènes de la rnême famille, répétition d'une séquence de nucléotides), la musique (résonance de plusieurs notes jouées simultanément, l'urbanisme.

Dictionnaire de l'Académie française

Sans résultat

Dictionnaire Larousse usuel (76 000 mots)

 n. m. (mot anglais) : dans la musique contemporaine, grappe de sons attaqués simultanément.

Dictionnaire Lintern@ute

  • Sens 1
    Médecine
    Anglicisme qui signifie groupe, regroupement, ensemble. Dans le cas d'une épidémie, le cluster correspond à un "foyer de contagion".
    Exemple : Plusieurs clusters de coronavirus ont été repérés dans ce pays.
  • Sens 2
    Informatique
    Sur une partition de disque dur, unité de stockage la plus petite d'un système de fichier. La taille des clusters est déterminée lors du formatage du disque dur. "Cluster" est un mot anglais qui signifie "bloc" en français.
    Exemple : Dans un système FAT32, un cluster a une taille minimale de 4 kibioctets.
  • Sens 3
    Informatique
    Ensemble de machines informatiques.
    Exemple : Un virus informatique a mis le cluster hors service.
  • Sens 4
    Musique
    Bruit provoqué par un groupe de notes lorsque l'on pose son poing sur un clavier.
  • Sens 5
    Ensemble de laboratoires officiant dans un même domaine.
    Exemple : Ce site renferme un cluster spécialisé dans les nouvelles technologies.

Base de données France terme

Liste non limitative : Faisceau, grappe, grappe d’entreprises, grappes de puits, groupe, algie vasculaire de la face, lancement en grappe, batterie de gènes, grappe de satellites, pôle de compétitivité, analyse par segmentation, apprentissage non supervisé, groupement d'éléments palindromiques et d'espaceurs (Voir le détail)

A propos de "pôle de compétitivité", nous avions commis une étude en 2012 « Le concept pseudo-nouveau de « cluster » : un exemple de rupture mémorielle » (dans Terminologie (II) : comparaisons, transferts, (in)troductions, Peter Lang, 2012), montrant comment un concept économique développé par l'économiste français François Perroux dans les années soixante avait été récupéré dans les années quatre-vingts en sciences de gestion-management par l'américain Michael Porter du MIT sous le nom anglais de "cluster". Le concept est bien plus pauvre chez Michael Porter, car complètement privé de dynamique, mais c'est ainsi cependant, qu'il retraversera l'Atlantique, provoquant une rupture mémorielle dommageable à la pensée économique contemporaine dans le domaine de l'économie du développement. Seuls les archivistes dans l'âme peuvent recoller les morceaux.

Enfin, nous signalons cette jolie chronique sur BFM-TV : Coronavirus: pourquoi parle-t-on de "clusters"?

Signé : Christian Tremblay pour l'OEP