Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Dans les cités, la langue française peut être un rempart contre la violence et l'endoctrinement ( Abderrahim Bouzelmate)


Mis à jour : 31 Mar 2016

Publié par le Huffington Post le 30/03/2016

Au lendemain des attentats de novembre, la colère de mes élèves était réelle, et bien plus forte que celle ressentie suite à l'assassinat des journalistes de Charlie Hebdo, car, cette fois-ci, ils se sentaient davantage concernés par l'assassinat de ces gens "ordinaires". Mais malgré tout, l'indignation ne pouvait s'exprimer à travers des mots justes. La vulgarité, qui faisait souvent le travail, ne rendait pas vraiment compte de leurs fortes émotions. Cette incapacité à s'exprimer clairement mettait donc en œuvre une nouvelle forme de violence.

Un recul du langage chez la grande majorité des jeunes Français

Enfin, dernièrement, à l'étude d'un poème de Baudelaire, un élève me dit étrangement: "Monsieur, mais il y a trop de mots français dans ce texte." Il est étonnant que pour des élèves français, la langue française puisse paraître aussi lointaine et étrangère.

Lire la suite