Logo de l'OEP

Stratégies d\'entreprises

Comment tester les aptitudes linguistiques de vos futures recrues (Les Echos)

Mis à jour : 26 Mar 2019

Delphine Iweins Le 25/03 à 00:21 - Les diplômes aident les entreprises à évaluer les capacités d'un candidat, avec une limite majeure : ils ne poussent pas assez à la pratique orale. - Shutterstock
Tendance L'entretien oral et la mise en situation - réalisés en interne par un cabinet de recrutement, en ligne ou par l'intermédiaire d'un chabot - sont les meilleures façons de vérifier la maîtrise d'une langue étrangère.

Les diplômes et autres formations certifiantes sont-ils toujours autant prisés par les entreprises pour s'assurer des compétences linguistiques d'un candidat ? Les tests TOEIC, Bulats , le certificat « Deutsch für den Beruf » du Goethe-Institut, etc. se sont progressivement imposés comme des références. Face à la multiplication de ces tests, le Conseil de l'Europe a aussi créé, en 2001, un cadre européen commun de référence pour toutes les langues. Celui-ci définit une échelle de six niveaux : A1 pour le niveau découverte, A2 pour l'intermédiaire (ou de survie), B1 comme niveau seuil, B2 avancé, C1 autonome, C2 maîtrise. De quoi aider les entreprises à évaluer les capacités d'un candidat, avec une limite majeure : ces tests ne poussent pas assez à la pratique orale.

Mises en situation surprise

Lire l'article