Logo de l'OEP

La francophonie

Une francophonie qui prend des couleurs !

Mis à jour : 28 Aoû 2016

Les Français sont peut-être les seuls à croire dans le déclin de la langue française. Il se passent beaucoup de choses en rapport à la langue dans le monde francophone (voir le site de l'OIF), mais deux évènements appellent l'attention :

- D'abord, l’Organisation internationale de la Francophonie a lancé officiellement la seconde phase de l’Initiative « Ecole et langues nationales » en Afrique (ELAN-Afrique) le 3 juin 2016, à l’Hôtel Novotel d’Abidjan, en présence des hauts représentants des douze pays concernés par le démarrage ou la poursuite du programme dans leur pays respectif, des institutions francophones qui en sont à l’origine, des partenaires techniques et financiers... Lire la suite

- Ensuite le 14ème Congrès mondial de l'Association internationale de professeurs de français qui a lei tous les quatre ans et qui cette année se tenait à Liège du 14 au 21 juillet. C'est l'image d'une francophonie combattive que renvoie ce Congrès dont rend compte avec brio Jean-Pierre Péroncel-Hugoz et sous le titre surprenant "Qu'est-ce qu'une armée linguiste ?" sur le 360 :

"C’est dans l’ancienne principauté épiscopale du Saint Empire romain germanique, Liège, en Belgique wallonne, que s’est tenu en juillet le grand raout international des enseignants francophones : soit plus de mille professeurs de 140 pays des cinq continents délégués par cette «armée linguistique» mondiale, dont la seule arme est un idiome, celui de Senghor, Nédali et Houellebecq, diffusé actuellement par pas moins de 180 000 «profs».

LE ROLE DE MALRAUX

Ce n’est pas parce que la France officielle, malgré quelques coups de gueule toujours verbaux, regarde avec commisération voire mépris, du haut de son actuel tropisme anglo-américain, cette Francophonie pourtant jaillie de ses flancs à l’époque du président de Gaulle (1959-1969) et de son ministre des Affaires culturelles, Malraux, que la langue française stagne.

Lire l'article

L'OEP