Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

En Louisiane, la langue française est en pleine renaissance (nationalgeographic.fr)


Mis à jour : 6 Sep 2021

En Louisiane, le français cadien, ou français louisianais, est enseigné à une nouvelle génération de locuteurs. Le but : faire perdurer une culture et un héritage de plusieurs centaines d’années.

De Chelsea Brasted - Photographie De Akasha Rabut -Publication 26 août 2021, 19:10 CEST, Mise à jour 30 août 2021, 09:29 CEST

Photo : 1938 : une jeune femme acadienne participe aux célébrations du National Rice Festival à Crowley, en Louisiane. Cet évènement, aujourd’hui nommé Festival international du riz, se tient en Acadiane. Les Français se sont installés dans cette région au 18e siècle après avoir été expulsés de l’Acadie au Canada par les Britanniques. PHOTOGRAPHIE DE RUSSELL LEE, LIBRAIRIE DU CONGRÈS

Lorsque Janice Prejean était enfant, si elle souhaitait discuter avec ses grands-parents, elle devait le faire en français. Pour comprendre les conversations privées et les plaisanteries qui fusaient aux repas de famille, là aussi elle devait comprendre la langue.

« Mon style de vie, lorsque j’étais enfant et jeune adulte, jonglait entre la culture acadienne et celle des Américains », déclare-t-elle.

Janice a grandi à Ossun, une petite communauté au sud-est de la Louisiane. Elle a 64 ans aujourd’hui. Son histoire ressemble à celle de milliers de personnes de la région qui partagent des ancêtres francophones. Ce qui rend sa version quelque peu différente, c’est que de son côté, elle a appris la langue. La plupart des personnes de son âge n’en ont pas fait de même. Le français était source de moqueries. Les Acadiens étaient souvent traités d’imbéciles et d’attardés. Les parents souhaitaient protéger leurs enfants de ce préjudice.

Cette situation a commencé à changer vers la seconde moitié du 20e siècle. Des initiatives ont été lancées afin de mieux comprendre l’héritage des Acadiens, sans oublier de favoriser le tourisme. Des programmes ont été mis en place pour contrer la perte de l’utilisation du français. Par exemple, des programmes d’immersion ont été proposés dans les écoles ainsi que la visite de professeurs venus d’autres régions francophones.

Lire