Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Quelle lecture géopolitique et géoculturelle de l’Afghanistan ?


Mis à jour : 31 Aoû 2021

Par Raoul DELCORDE, le 21 juillet 2021

Comment l’Afghanistan en est-il arrivé à la situation de 2021 ? Quels étaient les scenarii imaginables ? L’Ambassadeur (hon.) Raoul Delcorde offrait une précieuse lecture géopolitique des fondamentaux de ce pays et présentait quelques évolutions envisageables. C'est le pire qui est advenu.

Avec tes ennemis, patiente. Avec tes amis, pardonne. Proverbe afghan

I. Un Etat enclavé et morcellé

ESPACE cloisonné, isolé de la mer, l’Afghanistan a été, pourtant, à travers les siècles, un verrou stratégique, convoité par ses puissants voisins (Iraniens, Russes, Indiens). A la fois forteresse montagneuse ceinturée de steppes et de déserts et lieu de passage sillonné de vallées, ce pays rude relie les steppes d’Asie centrale à la vallée de l’Indus et aux mers chaudes de l’Ouest de l’océan Indien. Ce pays se structure autour de la chaîne de montagnes de l’Hindou Koush [1], qui prolonge (à près de 4000 m d’altitude) les chaînes himalayennes vers l’Ouest et n’est franchissable que par quelques cols, dont celui du Salang, qui permet de rejoindre Kaboul. Ce sont d’ailleurs les Soviétiques qui construisirent le tunnel routier du Salang, dans le col du même nom, seule voie d’accès permettant de relier le Nord et le Sud du pays toute l’année. La géographie influe sur le processus politique : un monde clos de vallées habitées par des clans souvent hostiles ne prédispose guère à l’unité. D’où la difficulté de se représenter comme Etat et l’extrême porosité des frontières afghanes, tant avec le Pakistan qu’avec les pays musulmans d’Asie centrale.

A lire absolument