Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Colloque International Pluridisciplinaire sur le couper-décaler (ci-joint l'argumentaire) les 16,17 et 18 juin 2021 à l'Université Alassane Ouattara de Bouaké (Côte d'Ivoire)


Last Updated: 23 Oct 2020

COLLOQUE INTERNATIONAL PLURIDISCIPLINAIRE
 
« Le couper-décaler : l’expression de l’altérité d’une
urbanité marginalisée ? »
 
16, 17 et 18 juin 2021 Université Alassane OUATTARA de Bouaké, Côte d’Ivoire
 
Des jeunes noceurs ivoiriens créent en 2000 la « Jet set » ivoirienne à Paris. Ils écument les night-clubs africains de haut rang pour faire le boucan. Ces boucantiers qui avaient une attitude et des pas de danses atypiques finiront par engendrer le couper-décaler (ou coupé-décalé), un rythme musical qui a fait ses premières apparitions en Côte d’Ivoire en 2002. Cette musique urbaine est l’adjonction de deux termes qui signifient littéralement arnaquer et disparaitre en nouchi, un parler urbain ivoirien. Cette musique qui a pour précurseur Douk Saga membre de la Jet set ivoirienne est pratiquement  née en même temps que le phénomène du broutage. Le
couper-décaler, à l’origine, était un concept d’exhibition et de fanfaronnade (Kohlhagen, 2005 ; Boka, 2013).  C’est l’un des rares concepts développés par des Ivoiriens depuis l’hexagone arrivant à s’imposer en Côte d’Ivoire. D’habitude c’était le mouvement inverse qui se produisait...

Téléchargez l'appel à communications