Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Les mots pour le dire

Vocabulaire pour une ville de plus en plus intelligente, connectée et autonome (DGLFLF)


Last Updated: 3 Aug 2020

Sur proposition des professionnels de l'urbanisme et du transport, la Commission d’enrichissement de la langue française a publié au Journal officiel du 21 mai 2020 une liste de termes français destinés à remplacer certains anglicismes comme smart city ou free floating, trop souvent utilisés dans les médias et dans les pratiques professionnelles. Partons pour une balade lexicale dans la ville du xxie siècle !

UNE VILLE INTELLIGENTE...

Dans la ville intelligente (smart city), les technologies de l’information et de la communication permettent d'améliorer la gestion de l'espace urbain et la qualité de vie des habitants.

L’adjectif smart est polysémique en anglais : il signifie futé, élégant ou intelligent. Comme elle l'avait déjà fait pour smart grid (réseau électrique intelligent), la Commission d’enrichissement a choisi de traduire smart city par ville intelligente - terme français qui connaît déjà un usage important - alors que pour smart meter, elle avait opté pour le terme plus transparent compteur connecté/communicant.

QUI RÉDUIT SES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES...

Grâce au tout numérique et aux progrès de l’intelligence artificielle, l’intensité de l’éclairage public s’adapte à la luminosité naturelle ou au niveau de fréquentation du milieu pour réduire la consommation d’énergie et la pollution lumineuse : on parle d’éclairage public interactif (smart lighting). Quant à l'éclairage public autonome - terme publié dans une précédente liste, il est alimenté par sa propre source d’énergie (panneaux solaires, éolienne).

Les termes de l'innovation en matière d’énergie concernent aussi le domaine de l'habitat : publiées en 2019, les traductions bâtiment intelligent (smart building) et bâtiment autonome (self-sufficient building, standalone building) côtoient le néologisme immotique - équivalent de la domotique pour la gestion des équipements dans les immeubles et les groupes d’habitations ou de bureaux.

Et qui facilite nos dÉplacements !

En matière de partage de véhicule, le free floating permet d’emprunter un véhicule là où il est disponible et de le restituer à tout emplacement autorisé. Le terme recommandé est court et explicite : sans station ( vélo sans station, voiture sans station).

De plus, la généralisation du transport multimodal s'accompagne d'une billettique basée sur le compte usager (account based ticketing, ABT) : une seule carte suffit pour payer transports en commun, location de voiture ou vélo en libre-service, stationnement... Pour remplacer le sigle anglais ABT, très implanté dans la langue des professionnels, la Commission recommande compte de mobilité ou mobicompte.
Enfin, les plus jeunes citadins peuvent dire qu'ils se rendent à l'école en pédibus (walking bus), terme qui, sous des allures de mot-valise évoquant un bus pédestre, est aussi la locution latine signifiant "à pied" !

Pour en savoir plus, voir Franceterme