Bilinguisme

Une langue pour papa, une langue pour maman (La Croix)

Last Updated: 9 Aug 2019

Par Sylvie Blanchet Publié le à 10h30

Il n’y a, à mes yeux, pas grand-chose de plus passionnant que de voir un tout petit s’emparer du langage … Quelle immense découverte : on peut se faire comprendre, on peut solliciter de l’aide, on peut donner son avis, bref on entre de plain-pied dans ce que l’espèce humaine a de plus spécifique !

Quelle immense découverte et quel prodige : comment le cerveau s’y prend-il pour emmagasiner, en si peu de temps, les sons propres à une langue donnée, le vocabulaire, la syntaxe, les intonations, bref tout ce qui constitue le langage oral ? Comment se l’approprie-t-il au point que par la suite, la manière de parler d’un individu sera différente de celle de tous les autres et qu’elle sera parfaitement identifiable ?

Tout cela me semble relever du prodige. Un prodige ordinaire certes, auquel on ne porte pas forcément attention. Mais un prodige tout de même.

Lire l'article