Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Dualité entre le français et les langues africaines : L’espace francophone à l’heure du renouveau linguistique


Last Updated: 27 Oct 2014

Écrit par  - jeudi 16 octobre 2014 13:35 pour LeQuotidien

S’il est vrai que le français est très parlé dans certains pays africains, il ne demeure pas faux que la langue de Molière perd du terrain. Beaucoup d’ouvertures se créent vers les langues africaines. Et ce renouveau linguistique doit susciter une réflexion profonde au sein de l’espace francophone.

Dans de nombreux pays africains, les populations parlent le français. Considéré comme une seconde langue, il est officiel dans les pays anciennement colonies françaises. C’est le cas par exemple du Sénégal, du Bénin, du Togo, du Mali, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire…Et très souvent, une frange d’intellectuels de ces pays francophones perçoit les langues africaines comme une menace contre le rayonnement du français. Les défenseurs des langues africaines, eux, voient dans la volonté de «supériorité du français» un obstacle à l’éclosion de nos dialectes. Et pourtant, plusieurs linguistes affirment que le français et les langues africaines ont des destins étroitement liés. Le poète Thierry Sinda affirme : «En 2014, je ne pense  pas que les langues africaines et le français soient en réelle rivalité,  puisqu’elles remplissent des fonctions différentes voire complémentaires. Dans la plupart des constitutions des pays de l’Afrique subsaharienne francophone : le français est langue officielle et les principales langues locales sont des langues nationales».

Lire tout l'article