Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

L'avenir des langues - Bibliographie

Le français dans le monde n°314 consacré aux langues


Última actualización: 19 May 2009
Numéro consultable en ligne ICI. Le Français dans le monde met en ligne chaque mois une sélection d'articles de la revue. Cette sélection n'est qu'une petite partie de ce qui est offert tous les deux mois par la revue Le français dans le monde. Pour recevoir l'intégralité du dossier, les fiches pédagogiques, les nouvelles de l'enseignement du français, etc. une seule solution : s'abonner !
 
Sélection d'articles du français dans le monde
 
  • Arno, Eicher : symboles
    Depuis décembre 2000, sur les ondes françaises (et mondiales, RFI oblige), on entend beaucoup le duo Arno-Eicher interpréter « Ils ont changé ma chanson ». Les deux voix, l’une grave et rauque, l’autre fragile et voilée, se marient idéalement pour rendre hommage à une mélodie trentenaire écrite par une Américaine francophile.
    Bérénice Balta 
  • « Passer d’une culture à l’autre »
    Entretien avec Noël Dutrait, professeur à l’Université de Provence et traducteur du Prix Nobel de littérature 2000
    Propos recueillis par Sébastien Langevin 
  • Le traducteur, un co-auteur
    La traduction littéraire complique le schéma de la simple communication écrite. Le contenu d’un texte traduit ressortit finalement autant à l’univers de significations du traducteur qu’à celui de l’auteur. Le traducteur est à la fois ainsi lecteur et auteur du texte littéraire qu’il traduit.
    V. Dogan Günay, Yrd Doç. Dr. 
  • Sections bilingues en Bulgarie
    Du manuel unique aux brochures documentaires
    Le 15 février 1950 s’ouvrent les portes du premier lycée de langues étrangères dans la ville de Lovetch. L’expérience de ce premier lycée autorisé par les autorités bulgares (après la longue histoire des écoles religieuses francophones fermées en 1948 par décret) se multiplie progressivement. Aujourd’hui en Bulgarie, environ 10 000 élèves sont scolarisés en sections bilingues de français, réparties dans 54 lycées.
    Stefka Raykova 
  • Les idéologies linguistiques et le plurilinguisme
    Le combat pour le plurilinguisme semble aller de soi tant il est nécessaire. Mais la bataille n’est pas gagnée car les idéologies qui le menacent sont fortement agissantes.
    Jean-Claude Beacco 
  • Niki Papa (Chypre)
    Organisatrice, militante et stratège

    Une énergie nouvelle chaque jour, la passion du français, une équipe qui se mobilise volontiers…
    Portrait de la Présidente de l’association panchypriote des professeurs de français.
    Françoise Ploquin 
  • L’anglais, langue nationale des Suisses ?
    Émoi au pays des multilingues alpins : le premier des devoirs confédéraux – celui d’apprendre la langue des autres communautés – est sérieusement remis en question. La lingua franca de l’économie et de l’internet est choisie comme première langue étrangère là où tout se passe en Suisse : Zurich.
    Christian Jacot-Descombes 
  • Traduire pour comprendre ou comprendre pour traduire
    La traduction académique en langue étrangère achoppe sur un problème redoutable : les apprenants-traducteurs maitrisent souvent mal la langue qu’il s’agit de traduire. D’où le paradoxe : on traduit pour comprendre au lieu de comprendre pour traduire. Quelques propositions pour résoudre ce dilemme.
    Stephen A. Syme 
  • « Le grand défi est celui de la traduction spécialisée et du multilinguisme »
    L’École d’Interprètes a été créée en 1941 à Genève. En 1972, elle est devenue l’École de Traduction et d’Interprétation (ETI), intégrée à l’Université de Genève. L’ETI compte plus de 400 étudiants. Elle offre des formations en sept langues : allemand, anglais, français, italien, espagnol, russe et arabe. Trois questions à son président, Bruno de Bessé.
    Propos recueillis par Jean-Claude Demari