Imprimir
Categoría: Langues et pouvoirs
Visto: 997

07/10/2011- Vox europ- Süddeutsche Zeitung Magazin- Axel Hacke

Pour désigner le fonds de sauvetage de l'euro, les Allemands utilisent un mot qui signifie "parachute", "parapluie" ou parasol. Pratique pour s'épargner les détails des mécanismes financiers mis en place, cette métaphore ne tient cependant pas la route, explique le chroniqueur Axel Hacke.

J’ai relevé une information un peu datée sur le site tagesschau.de. On pouvait y lire cette jolie phrase : "L’Irlande a fini par se glisser rapidement sous le ‘Rettungsschirm’ de la zone euro destiné aux pays membres en mauvaise posture". Curieux : j’ai toujours pensé malgré moi que"Rettungsschirm" désignait ici un parachute sous lequel serait suspendu l’euro et grâce auquel la monnaie européenne rejoindrait tranquillement la terre ferme. Mais comment serait-il possible de se "glisser" sous un parachute, qui plus est "dare-dare" ? Peut-on vraiment parler de parachute au sujet d’un plan de sauvetage ? Un parachute ne fait jamais que ralentir la chute, il ne l’empêche pas : l’euro finira de toute façon par terre, or c’est précisément ce que l’on ne souhaite pas. Mais qu’est-ce alors que ce "Rettungsschirm" ? L’été vient de se terminer, et l’on pense à ces loueurs de parasols et de chaises longues sur les plages du sud de l’Europe. Mais "Rettungsschirm" implique une protection et ne saurait désigner un parasol sous lequel les Etats membres viendraient se délasser.

Lire la totalité de l'article