Logo de l'OEP

Politiques éducatives

La diversité culturelle et linguistique en Conseil des ministres

Última actualización: 4 May 2006
France : La diversité culturelle et linguistique à l'honneur du Conseil de ministres du 17 mars 2005 (Source AEF) LANGUE FRANÇAISE. Dans une communication sur la politique de la langue française, Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la Communication, présente "une série de mesures visant à garantir l'usage du français, langue de la République, sur [le] territoire [français] et à renforcer sa place en Europe et dans le monde". Ces mesures visent à "sensibiliser le public aux enjeux de la langue française en mobilisant les principaux acteurs de la vie économique, sociale et culturelle". La "semaine de la langue française et de la francophonie", dont la neuvième édition débute aujourd'hui, offrira au grand public "l'occasion de manifester son attachement et son intérêt pour notre langue", estime le ministre.
Le gouvernement souhaite "garantir le droit" des Français "à recevoir une information et à s'exprimer dans leur langue": "À cette fin, la réglementation sera modifiée pour permettre, notamment, d'élargir à des agents assermentés d'organismes ou d'associations la possibilité de constater des infractions et d'ester en justice. Un fonds de soutien à l'interprétation dans les colloques scientifiques organisés sur notre territoire sera créé." De plus, un "diplôme initial de langue française" sera créé afin de faciliter "l'intégration des migrants". Afin d'améliorer "l'efficacité des travaux d'enrichissement du français", une "procédure accélérée" sera instituée "pour les termes susceptibles de s'implanter dans l'usage et faciliter leur diffusion en s'appuyant sur le développement des technologies de la langue".

Le gouvernement affiche également son ambition de "renforcer en Europe, et plus largement dans le monde, la place du français comme langue internationale". "Cette action doit se prolonger par la mise en œuvre d'une politique européenne fondée sur la diversité et le plurilinguisme. À l'initiative de la France, le projet de traité constitutionnel fait figurer parmi les objectifs de l'Union européenne le respect de la diversité culturelle et linguistique."