Logo de l'OEP

Communication et conclusions

Communiqué final axe thématique "Politique" (3)

Última actualización: 24 May 2016

Communiqué pour l'axe thématique « Politique »
« Le plurilinguisme politique et institutionnel et l’enjeu de la citoyenneté »
Il existe un mythe, celui selon lequel les institutions travaillent dans toutes les langues officielles de l’Union européenne, voire essentiellement en trois langues (allemand, anglais et français) ou exclusivement en français (à la Cour de Justice de l’UE). En réalité, les institutions de l'Union européenne travaillent de plus en plus quasi-exclusivement en anglais. Il en va de même pour la plupart des projets financés par l’UE où des consultants n’ayant pas l’anglais comme langue maternelle se retrouvent obligés de travailler en anglais dans des pays non anglophones. Pourtant, les travaux de recherche démontrent que seule une petite minorité d’Européens dispose d’une bonne connaissance de l’anglais. Aussi, est-il nécessaire de rapprocher les institutions de l'Union européenne des citoyens européens et de dégager des solutions reflétant un multilinguisme ou au moins un tri ou pentalinguisme. Une solution pourrait consister à permettre aux fonctionnaires ou consultants européens, rédacteurs ou interlocuteurs, de rédiger ou de s’exprimer dans leur langue maternelle puis, d’être traduits dans deux parmi les trois langues de travail traditionnelles de la Commission européenne. Une autre pourrait consister en l’imposition d’un tri ou pentalinguisme (allemand, anglais et français ou bien allemand, anglais, français, espagnol et italien) au sein de la Commission européenne. En effet, une analyse statistique présupposant que chaque fonctionnaire maîtrise deux ou trois des langues susmentionnées démontre que l’une ou l’autre de ces deux options pourrait dans une certaine mesure fonctionner sans traducteur dans des groupes de travail composés d’un nombre limité de personnes. Encore faut-il, afin de pouvoir concrétiser ces objectifs, que les décideurs politiques et hauts fonctionnaires soient convaincus des vertus qui sous-tendent le multilinguisme, telles que la qualité du travail, l’intérêt de l’Europe et le coût difficilement quantifiable du monolinguisme.
L’existence en Europe d’aires linguistiques d’une étendue plus ou moins importante, mais dont certaines, pour des raisons historiques, ont poussé leurs limites bien au-delà du continent européen, nous permettent d’être optimistes sur l’avenir du plurilinguisme. En effet, une collaboration inter-aires pourrait s’avérer très intéressante et efficace pour promouvoir la diversité linguistique non seulement dans le contexte européen mais également au niveau mondial, notamment dans des domaines qui ne peuvent être abandonnés à une seule langue, comme c’est le cas, par exemple, des domaines scientifique et technique. D’ailleurs, le développement des médias innovants et plurilingues, en particulier sur internet, pourrait largement contribuer à cette promotion de la diversité linguistique en Europe et dans le monde.
Propositions :
8. Mieux expliquer les répercussions négatives du monolinguisme (et les avantages du plurilinguisme) sur le plan politique et social
9. Diversifier l'usage effectif des langues au sein de la Commission européenne et de toutes les institutions européennes et de leurs agences
10. Choisir le multilinguisme intégral pour la plateforme europa.eu (sites des institutions européennes), et en faire un véritable outil de communication avec le citoyen
11. Encourager la coopération entre aires linguistiques en Europe pour élaborer des stratégies afin de défendre et promouvoir la diversité linguistique au niveau international
12. Définir des politiques de langues en Europe dans la double dimension de droit à la langue du pays d'accueil et de formation aux langues des migrants
13. Développer une politique sectorielle de soutien aux médias pour l'innovation technologique plurilingue sur Internet.

Communiqué final général des Assises
Communiqué pour l'axe thématique « Education »
Communiqué final pour l'axe thématique "Culture"
Communiqué final pour l'axe thématique "Economie et société"

Retour aux Assises

Télécharger
Le communiqué général seul
Le communiqué complet
(le communiqué général et les communiqués par axe thématique)