Logo de l'OEP

Les grandes aires linguistiques

The Economist nous invite à apprendre la langue de Molière (Location francophone)

Mis à jour : 12 Fév 2018

Publié le 8 février 2018 par Julien de Location-Francophone
The Economist encourage les anglophones à apprendre la langue de Molière

Pourquoi apprendre la langue de Molière après l’anglais ?

Selon le journaliste, après l’anglais, le français est « la langue qui couvre la plus grande partie du globe ». Et lorsque l’on connait l’influence de la langue française dans le monde, il n’y a plus à hésiter. En effet d’après le journaliste francophile, le français est devenu une langue globale. En Afrique, en Europe, au Canada, dans les Caraïbes..., elle est partout !

D’autre part, un épanouissement professionnel implique de maîtriser au moins deux langues selon le magazine The Economist. Outre l’anglais, apprendre la langue de Molière présenterait des avantages, notamment sur le plan international. Car le français ne concerne pas uniquement la France. Il touche également les personnes dans le monde pour qui « la langue de Molière est une langue maternelle ou secondaire », souligne Robert Lane Greene.

Lire la suite