Logo de l'OEP

Volet culturel

Le Labo Babel d'Aqui - Les Moualaqats : Poésie en peinture et atelier de traduction

Mis à jour : 27 Mai 2016

Le Labo de Babel d'Aquí s'est donné pour mission la promotion de la culture et de l'apprentissage des langues pour développer des attitudes favorables à la compréhension et à une culture de paix.
Nos activités se développent dans une approche pluridisciplinaire et plurilingue.
La base de notre réflexion globale, sur la rencontre entre les langues et ceux qui les parlent, s'appuie sur des expériences pratiques en milieu scolaire, associatif ou sur l'espace public :
- Ateliers multilingues en collège, pour des rencontres créatives et ludiques avec les jeunes migrants, élèves en classe d'accueil.
- Programme d'éveil à la diversité linguistique dans une classe pilote, école primaire, subventionnée par le FSE.
- Ateliers d'intercompréhension linguistique.
- Ateliers multilingues de micro-dico-éphémère et relatif et de traduction.
- Animations publiques : Fête des langues à Collioure et Printemps des poètes à l'université de
Perpignan , fête catalane de la San Jordi.
Ces activités sont également partagées dans le réseau d'éducation à la citoyenneté interculturelle de la Fondation Euro-méditerranéenne Anna Lindh.
L'essence de l'éducation interculturelle est l'acquisition de l'empathie, l'habilité à percevoir le monde comme d'autres le voient et accepter le fait que nous n'ayons pas tout vu pour pouvoir développer, dans la rencontre, une conception plus fine et plus complexe du monde, étape utile à l'appréhension de la complexité et de l'interdépendance de nos identités multiples .
Dans ce monde de performances technologiques où nous perdons contact avec notre humanité, notre qualité de vie et la sagesse ancestrale, apprendre une langue c'est s'ouvrir au monde, à l'histoire et à son épanouissement personnel, c'est construire des ponts et la possibilité d'entrer en relation contre les divisions culturelles et raciales.
Chaque langue est une façon de lire le monde, dynamique et créative elle accompagne les modifications que vit son milieu, elle est le milieu où se façonnent les idées, les pensées, les intuitions par le biais l'imagination humaine pour ouvrir les portes de la conscience.Fréquenter d'autres langues c'est développer nos compétences langagières, c'est prendre conscience de sa propre langue et ainsi redonner une place à la culture dont elles sont l'expression naturelle.
Nous baserons notre intervention sur cette expérience de création collective d'une collection de toiles peintes en dialogue avec des textes poétiques dans toutes nos langues, Moualaqat : poésie sans passeport pour les langues du monde.
Cette collection, décors pour nos animations et invitation à l'échange, est réalisée grâce à la contribution d'artistes ou de non-artistites. Chaque toile, qui respecte la seule contrainte du format, ouvre sur un langage artistique spécifique.
La diversité des artistes et des univers culturels convoqués par les langues représentées donnent à voir à la beauté et la richesse de la créativité humaine.
Poésies, peintures et langues sont autant de créations, individuelles ou collectives, qui se nourrissent les unes des autres et se révèlent au côté les unes des autres dans un esprit de complémentarité.
Nous développerons, au moins, deux exemples d'épanouissement du projet Moualaqats :
- les ''quartiers'', là où quand les mots manquent la violence prend le relais, et où développer les compétences langagières, prendre soin des langues et langages offre l'espoir d'un futur meilleur, plus maîtrisé, plus conscient.
- les Pyrénées Orientales, territoire où se développe principalement, nos activités, est un territoire fortement marqué par une conscience linguistique forte, une situation géographique frontalière et l'histoire de vagues successives de migrations et d'exil.
Entre contrebande poétique et le catalan comme langue d'accueil, nous verrons comment sur les chemins de l'exil, les langues sont le dernier lieu où s'enraciner.
Pour contribuer à cette réflexion sur Plurilinguisme et Créativité, nous proposons donc de présenter cette riche aventure des Moualaqats , d'une dizaine d'année d'expérience, où les langues apparaissent comme une création collective dynamique , une façon de lire le monde relative et éphémère, pour transmettre et être transmisses, où entre singularité et universalité les langues, véhicules de nos cultures, se nourrissent mutuellement.