Logo de l'OEP

Plurilinguisme et mondialisation

Ce que la mondialisation fait aux langues- Entretien avec Louis-Jean Calvet (Revue des Sciences humaines)

Ultima modifica: 1 Ago 2017

Propos recueillis par Anna Quéré - Publié le 05/07/2017

Le sociolinguiste Louis-Jean Calvet observe les flux et reflux linguistiques. Avec une conviction : toutes les langues n’ont pas la même valeur marchande. La mondialisation conduit à la dévaluation de certaines langues, au profit d’autres.
Louis-Jean Calvet est linguiste. Il a écrit de nombreux ouvrages dont Linguistique et colonialisme (2002) ou La Méditerranée. Mer de nos langues (2016). À travers son dernier ouvrage, Les Langues : quel avenir ? Les effets linguistiques de la mondialisation, il analyse la situation des langues dans un monde globalisé.

Depuis vos premiers travaux dans les années 1970, vous avez toujours étudié les liens très étroits entre pouvoir et langue. Vous êtes l’inventeur du terme « glottophagie ». Pouvez-vous l’expliciter ?

Accéder à l'article