Logo de l'OEP

Plurilinguisme et mondialisation

Le refus de Mme P. Russo, présidente d'Alcatel-Lucent d'apprendre le français

Ultima modifica: 6 Dic 2006
COMMUNIQUÉ de DLF
La radio française et la presse anglo-saxonne (voir http://economictimes.indiatimes.com/articleshow/644225.cms) nous apprennent que Mme Patricia Russo, qui a été nommée à la tête du Groupe Alcatel-Lucent, va s'installer avec son état-major à Paris, qu'elle n'a nullement l'intention d'apprendre le français et qu'elle compte bien faire travailler son entourage en anglais.
Nous rappelons à Mme Russo que la langue de la République française est le français et qu'elle n'est pas en pays conquis. Nous ne pouvons accepter une telle arrogance et nous dénonçons un comportement culturellement impérialiste.
Nous comprendrions qu'elle ait quelque difficulté à maîtriser notre langue mais nous ne pouvons admettre qu'elle ne fasse pas l'effort de l'apprendre et impose l'anglais dans ses services en France. Alcatel-Lucent a certainement les moyens de mettre des professeurs, des traducteurs et des interprètes à sa disposition.
Nous espérons que les syndicats d'Alcatel-Lucent suivront l'exemple courageux de ceux de la GEMS et qu'ils réagiront contre les manquements au droit inaliénable des Français de travailler en France dans leur langue (hors échanges internationaux bien entendu).
En attendant, je vous invite à faire connaître votre opinion à Alcatel-Lucent à l'adresse Questo indirizzo email è protetto dagli spambots. È necessario abilitare JavaScript per vederlo. 
Marceau Déchamps
vice-président
Défense (et promotion) de la langue française