Logo de l'OEP

Plurilinguisme et mondialisation

Pourquoi des pays francophones africains choisissent l’anglais... ?

Ultima modifica: 10 Lug 2013

Emission France Culture "Les Enjeux internationaux"

Syndiquer le contenu par Thierry Garcin, Eric Laurent Le site de l'émission

du lundi au vendredi de 6h45 à 6h56 

Ecoutez l'émission Emission du 6 février 2013, 11 minutes

Plusieurs pays africains francophones  ont décidé d’adopter l’anglais comme deuxième langue officielle.

Le Gabon l’a décidé, le Rwanda s’était exécuté après le génocide de 1994, le Burundi a déposé une demande d’adhésion au Commonwealth, etc.

Certes, chacun fait ce qu’il veut chez soi ; la mondialisation économique s’y prête ; on y discerne un besoin de reconnaissance internationale ; les Français sont souvent les plus serviles (par snobisme ou par paresse) à l’égard de l’anglais. 

Mais un tel choix africain constitue un véritable pied-de-nez à la francophonie, pourtant bonne mère, et généreuse ; l’anglais est tout autant la langue du colonisateur et les anciennes colonies anglophones ne s’entichent pas pour autant du français ; de telles décisions auront des conséquences économiques considérables ; un nouveau cartiérisme (« la Corrèze avant le Zambèze ») peut se développer, etc. 

Bref, il ne s’agit pas d’une petite affaire 

Clément Duhaime est administrateur de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF)