Logo de l'OEP

Appels à communication 2019

Le multilinguisme. De la créativité littéraire à la traduction (Fès, Maroc) (Appel à contribution)

Mis à jour : 3 Avr 2019

LE MULTILINGUISME :

                         DE LA CREATIVITE LITTERAIRE A LA TRADUCTION

                                                  Actes de colloque

                                         Université Mohammed Ben Abdellah

                                                         Fès, Maroc

Nous ne saurons faire le tour de la notion de texte que si nous référons à ce qu’en dit Roland Barthes, à savoir qu’il est « l'entrelacs d’un tissu. » En effet, tout texte est constitué des discours et des paroles qui, en le traversant, véhiculent des points de vue divergents et hétérogènes. En revanche, sans prendre comme allant de soi l’idée selon laquelle la théorie du texte, telle que l’a thématisée et imposée le structuralisme, conditionne le rapport des auteurs aux langues et langages qu’ils tiennent, il est attesté par la réalité des œuvres mêmes qu’une langue monolingue et « pure » est une invention moderne, comparable en cela aux mythes tout aussi indispensables que fondateurs de l’Etat-nation et de « la territorialisation. »

Loin aussi de vouloir problématiser la question du multilinguisme exclusivement dans son rapport à la créativité littéraire et à la traduction, nous croyons que la texture des œuvres est beaucoup plus éloquente que ne l’établit communément la théorie littéraire. Les univers fictifs ne nous arrivent-ils pas souvent dans une langue post-babélienne ? Disons-le tout de suite : l’unité et l’homogénéité des langues d’écriture est un artefact politico-théologique. La parole sacrée n’est-elle pas censée être « pure » de toute souillure langagière ? C’est dire que l’Etat-nation cherche à faire coïncider la Carte (linguistique) et le Territoire et ce, au mépris de tout esprit de la nuance et de la finesse. Dans ce sens, toute théorie du texte ne devrait pas passer sous silence la multiplicité des langues, des langages, des parlers, des dialectes, des idiomes et des jargons, lesquels investissent la parole (profane?) du romancier, du dramaturge et du poète (entre autres sujets parlants) et réorientent leur saisie des réalités subjectives et objectives.

Lire l'appel à contribution

Dates clés :

Date limite des propositions d’article : 30 avril 2019

Réponse du comité de lecture : 20 mai 2019

Envoie définitif des articles : 30 octobre 2019

Réponse définitive sur la base des articles rédigés : 30 novembre 2019

Adresse de contact :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.