Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Intercompréhension(s) : appel à contribution de Synergie Europe


Mis à jour : 22 Oct 2009
L'Intercompréhension comme thème d'étude

Qu'est-ce que l'Intercompréhension?

La notion d’intercompréhension (IC) recouvre des pratiques sociales séculaires, des positionnements didactiques et des alternatives éducatives capables de gérer, développer et propager le plurilinguisme à l’intérieur d’un programme de politique linguistique. Elle englobe diverses situations de communication : la capacité à comprendre un texte (oral ou écrit) dans une langue inconnue mais, éventuellement, apparentée à une ou plusieurs autre/s présente/s dans le répertoire langagier de l’individu ; la compréhension croisée qui s’établit entre locuteurs qui, par choix ou par défaut, s’expriment chacun dans une langue (parentes ou pas entre elles) tout en étant capables de comprendre celle de leur interlocuteur.

Intercompréhension et didactique des langues

Depuis 20 ans, l'IC a gagné un terrain qui lui est désormais propre au sein de la Didactique des Langues, du Plurilinguisme et de leurs domaines de recherche. Cette avancée, quantitative et qualitativement palpable, se reflète dans la productivité de la littérature et dans l’ampleur des rencontres, manifestations et actions scientifiques internationales qui y sont consacrées.
En plein essor de ce courant didactique, le n° 5 de la revue Synergie Europe, dont la vocation est internationale et plurilingue, se propose d’offrir un panorama des problématiques peu abordées voire inédites permettant d’envisager une mise en perspective à court et à moyen terme de l’IC. Cette projection s’inscrit dans une volonté d’intégrer cette option didactique dans les systèmes éducatifs pour que, ultérieurement et idéalement, les pratiques communicatives de type intercompréhensif s’installent et se répandent dans nos sociétés.

Appel à contribution

Ce dossier thématique est coordonnné par Encarnación Carrasco Perea, Maître de Conférences en Didactique des Langues / Espagnol à l'IUFM - Université J. Fourier de Grenoble et professeur invité à l’Université Autonome de Barcelone.

Les contributions pourront constituer des articles de fond, des études empiriques (corpus et enquête à l’appui) ou des rapports de pratiques.
Les principaux axes thématiques apparaissent ci-après développés afin de proposer des pistes de travail mais ces listes ne sont aucunement fermées :

• Recherche : questions d’ordre épistémologique et scientifique comme par exemple,
- Etat des lieux et perspectives de l’amplification et de l’évolution du concept (multidimensionnel) d’IC.
- Récurrence / absence de certaines thématiques et problématiques.
- Pertinence éventuelle de certains éclairages provenant de disciplines contributives (sciences de l’éducation, psycho- et sociolinguistique, philologie, etc.).

• Apprentissage, évaluation, formation
- Processus, parcours et stratégies d’apprentissage : quelles interlangue, progression, programmation (articulation oral/écrit, compréhension/expression, en continu/en interaction) ? La place et le temps de l’oral. L’IC et rythmes d’apprentissage : remise en cause des modèles extensifs d’enseignement scolaire des langues. Quels curricula ? De l’importance du métacognitif.
- Quels objets, procédures et outils d’évaluation pour l’IC à l’heure des compétences langagières et de leurs référentiels ? L’IC en tant que discipline, véritables apprentissages ou « simple » propédeutique ?
- Formation de formateurs : quels scénarios et arborescences possibles, quelle progression « idéale » ? Actions et dispositifs de formation.
- Autour du public : profil-type (et ressenti) des étudiants ou des enseignants formés à l’IC.  L’IC à besoins spécifiques ou de « spécialité » : quel intérêt, pour qui et pour quand ?  Etude de faisabilité.
- Les outils : les TICE, une vraie valeur ajoutée pour l’IC ? Les interactions en ligne, quelles potentialités didactiques?

• Discours institutionnels, insertion et diffusion
- Quel(s) discours officiel(s) à propos de l’IC et quelles actions, éventuellement, en découlent (ou devraient le faire) ? Insertion et intégration curriculaires : l’IC, un pari « durable » pour la société et l’école de demain ? Dans quel modèle d’école (celle des intelligences multiples) ? Les TICE, frein ou moteur pour la propagation de l’enseignement de l’IC et/ou de sa pratique formelle ou informelle ? Des conjonctures et des terrains socio-linguistico-éducatifs « favorables » pour l’implantation de l’IC dans le système scolaire ? IC et diversité linguistico-culturelle de la société et de la classe. IC et élèves nouvellement arrivés. L’IC moyen de consolider l’apprentissage de la langue de l’école ? Quelle relation avec les enseignements monolingues (les démarches intercompréhensives offrent la possibilité, sous certaines conditions, que la langue étrangère apprise à l’école devienne langue pont avec la conséquente consolidation de son apprentissage).  IC, la dernière chance pour l’enseignement de certains langues en Europe et/ou pour la diversité de l’offre linguistique scolaire ? L’IC et les autres courants de la Didactique du plurilinguisme (notamment, l’enseignement bilingue, EMILE-CLIL).
- Diffusion sociale : L’IC, formellement apprise, peut-elle être étendue à la société comme pratique (inter-)communicative ? L’IC est-il un concept (didactique, linguistico-social) « exportable » au-delà de l’Europe ? L’IC, l’alternative face à l’option lingua franca ? Le prix de (ne pas) le faire (enjeux économiques et socio-éducatifs).
- Dissémination des pratiques enseignement/formation,  des résultats et des produits de la recherche (de l’intérêt du travail collaboratif et en réseau).

De plus, la revue compte deux autres sections :
-Carte blanche : rapport d’expériences pédagogiques.
-Compte–rendu de lectures : d’ouvrages en rapport avec la thématique du numéro.

Calendrier et contacts

Les propositions de contribution sont à envoyer avant le 15 novembre 2009 à :
Encarnación Carrasco Perea : encarni.carrasco(_at_)laposte.net
ou Margaret Bento margaret.bento(_at_)parisdescartes.fr

Les tapuscrits (en allemand, anglais, espagnol, français, italien ou portugais) devront parvenir avant le 31 mars 2010.
Le numéro est paraître en septembre 2010.