Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

L'intercompréhension et les nouveaux défis pour les langues romanes


Mis à jour : 13 Avr 2010

Appel à contributions dans le cadre d'un projet éditorial collectif inter-universitaire

Date limite : 15 mai 2010

 

 

Le processus accéléré de globalisation (économique, sociale et culturelle), trait marquant de notre temps, exerce aujourd’hui, à n’en pas douter, une influence décisive sur tout ce qui concerne les langues en général et – comme il ne pouvait en être autrement -- les langues romanes, en particulier. Et pour l’ensemble de celles-là, tout ce qui touche à leur statut intrafamilial ; leurs diffusions variables respectives, dans et hors du groupe ; les rapports qu’elles entretiennent entre elles et avec celles des autres familles ; leurs représentations ; leur enseignement… leur présent et leur avenir, en fin de compte. Autant de domaines (au statut instable, qui plus est), où l’on est loin d’avoir tout interrogé et encore moins tout pris pour objet d’étude et d’investigation.

Il se trouve, d’autre part, que les nouvelles approches de l’enseignement-apprentissage des langues -- s’inscrivant dans une perspective plurilingue en plein essor, spécialement celles fondées sur le concept d’intercompréhension en langues voisines -- pourraient bien, si la tendance actuelle se confirme, modifier profondément la donne initiale en cette matière, en faisant évoluer des conceptions pessimistes ou figées sur les idiomes néolatins face à d’autres langues, en leur infusant un dynamisme du meilleur aloi.

Ces constatations sont, en tout état de cause, l’origine du projet éditorial collectif et collaboratif que la Direction de l'Enseignement et de la Promotion des langues de l’Union Latine et le Pôle Didactiques : supports, dispositifs, approches, politiques de la Direction du français et de la communication scientifique en français de l’AUF, coordonnateurs institutionnels de l’initiative, mettent maintenant en chantier et l’ouvrent à quiconque (du dedans ou du dehors du domaine) s’intéresse aux questions précédemment évoquées.

La production plurilingue envisagée de 250 à 400 pages, avec la possibilité de documents supplémentaires sur Internet, devrait être finalisée avant la fin de l’année 2010 pour une édition début 2011.

En l’état actuel du projet, il est prévu que l’ouvrage comporte deux grandes parties, elles-mêmes articulées en deux chapitres selon le plan de production suivant (qui sera ou pas différent du plan d'édition finale) :

A. PRÉSENT ET FUTUR DES LANGUES ROMANES (LR)
a) État des lieux et apport de données sur les différentes LR
- Les statuts des langues
- Les représentations
- Études de cas particuliers (territorialisés ou non)
- Les enjeux des LR dans le monde actuel ;

b) Dynamiques internes/externes des LR : contacts, conflits et partenariats dans la famille des LR
- Les LR en général
- Les LR entre elles-mêmes
- Les LR en relation avec d’autres langues (à statuts divers)
- La production et la diffusion de connaissances en LR
- Les politiques linguistiques

B. LES APPROCHES PLURILINGUES DANS L’ENSEIGNEMENT DES LR
a) Perspectives nouvelles dans l’enseignement-apprentissage des LR
- L’avenir des LR dans les systèmes éducatifs
- Recherches et dispositifs de diffusion et soutien aux LR
- La didactique plurilingue des LR et les TICE

b) L’intercompréhension (IC) dans l’enseignement-apprentissage des LR
- L’IC en LR comme dispositif pédagogique face à d’autres options LE
- Les modalités diverses des approches intercompréhensive en fonction des contextes et des domaines (nouveaux objets, nouveaux publics)
- La formation des enseignants à l’IC, la formation des formateurs
- L’enjeu prioritaire de l’insertion curriculaire et la construction d’un argumentaire convaincant auprès des autorités publiques de tutelle.

La perspective pédagogique et didactique, stricto sensu, ne devra pas être oubliée, dans ses différentes composantes et, en particulier, l’interculturel.

Les promoteurs de la publication se proposent donc de réfléchir sur les défis auquels les LR sont confrontées. Ils souhaitent s’appuyer sur le point de vue d'auteurs et d'auteures de tous horizons des langues romanes et leur demandent une contribution à la réflexion commune : des éléments pour alimenter un ouvrage collectif, non des textes monographiques définitifs ou « bloqués ».

Normes de soumission
Les propositions d’articles, d’une page DIN A4 (650 mots) au maximum, seront présentées dans la langue (romane) proposée pour leur publication.
Un sommaire détaillé sera élaboré dans les plus brefs délais, qui inclura le cas échéant, des contributions ponctuelles demandées pour compléter l’ensemble. On aura soin cependant de solliciter des jeunes chercheurs, des organisations, des associations ou des institutions qu’on a jusqu’ici peu entendus sur le thème.

Les propositions de contribution retenues seront soumises à un comité de lecture qui veillera strictement à la congruence des propositions individuelles par rapport à l’ensemble projeté, à leur niveau de rigueur « scientifique », au soin de leur présentation avant de leur inclusion définitive dans le sommaire de l’ouvrage. Elles devront également se conformer à la feuille de style qui sera envoyée aux contributeurs, pour le texte, la bibliographie, les illustrations, etc.

Les propositions de contribution devront être envoyées à l’adresse suivante :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Soumission de propositions : jusqu’au 15 mai 2010.
Sélection des contributions : vers le 15 juin 2010.
Remise des contributions : avant le 15 septembre 2010.
Corrections, mise en page, etc., jusqu’au 15 janvier 2011.
Publication : premier trimestre 2011.