Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Pourquoi l'anglais l'a emporté sur le samoan (chronique de Michel Feltin-Palas-L'espress)


Last Updated: 28 Aug 2020

Le succès des grandes langues mondiales ne tient pas à de supposées qualités intrinsèques, mais à la puissance de leur pays d'origine.

Combien de langues seriez-vous capable de citer spontanément : 10 ? 20 ? 50 pour les meilleurs d'entre vous ? Un infime pourcentage, quoi qu'il en soit - cela dit sans vouloir vous vexer - en comparaison des quelque 6 000 ou 7 000 idiomes recensés sur la planète (1).

Si ce foisonnement entraîne, inévitablement, l'établissement d'une hiérarchie entre les multiples parlers de notre bonne vieille Terre, celle-ci ne résulte pas seulement du nombre de leurs locuteurs, contrairement à ce que l'on croit souvent. Certes, on évalue à près d'un milliard les utilisateurs du mandarin tandis que 500 langues sont parlées par moins de 100 personnes. Mais si le facteur quantitatif joue un rôle décisif, il n'est pas le seul à devoir être pris en compte. Le français en offre un bon exemple.

Lire toute la chronique