Logo de l'OEP

L'avenir des langues - Bibliographie

L'arabe en France (Langues et cité n°15)

Ultima modifica: 8 Nov 2009

Langues et cité, le bulletin de l’Observatoire des pratiques linguistiques de la DGLFLF (Délégation générale à la langue française et aux langues de France) consacre son quinzième numéro à l’arabe.

Sommaire

La langue arabe une et multiple
Arabe maghrébin et création artistique
Pratique et transmission
L’arabe à l’école
Enseignement supérieur
L’arabe maghrébin à l’Inalco
Les ELCO


L’arabe est aujourd’hui la langue la plus parlée au Proche-Orient et en Afrique du Nord. Le voisinage immédiat de l’Europe est donc largement arabophone. Avec quelque 200 millions de locuteurs natifs, l’arabe compte parmi les langues numériquement les plus importantes à l’échelle mondiale. Il est langue officielle dans une vingtaine de pays. En outre, il représente un référent fondamental dans toutes les cultures où la religion musulmane joue un rôle central : Afrique sahélienne et orientale, monde turc et persan, Inde, Malaisie et Indonésie...

« Mais quel arabe ? », demandera-t-on, « classique ou dialectal ? ». En effet, l’arabe standard (ou classique, ou littéral) – qui n’est la langue maternelle de personne – est partout assez différent de l’arabe parlé. Ce dernier comprend en outre un certain nombre de variétés ou « dialectes », entre lesquelles l’intercompréhension n’est pas toujours facile.

En France l’arabe est pratiqué quotidiennement probablement par plus de 3 millions de personnes (citoyens français ou résidents étrangers), très majoritairement sous sa forme maghrébine, mais aussi – au sein de communautés moins nombreuses – sous ses formes libanaise, égyptienne, syrienne... L’arabe littéral est enseigné dans le secondaire et le supérieur (Inalco et universités). Il existe aussi un enseignement d’arabe maghrébin à l’Inalco depuis le 19e siècle ; plusieurs autres « dialectes » arabes y sont également enseignés.

Il importe au succès de l’action publique de bien connaitre la problématique contemporaine de l’arabe en France. Le mérite des textes réunis dans ce numéro de Langues et cité est de donner à voir et à comprendre l’arabe comme une réalité globale, dans sa complexité et ses disparités, mais aussi dans le continu d’une langue-culture à travers le temps, l’espace et la société.

Lire la suite de Langues et cité n° 15.