Logo de l'OEP

Langues et cultures

Plurilinguismes individuels et communautés multilingues

Zuletzt aktualisiert: 8 Jan 2012

Cahiers de l'ILOB, avril 2011, volume 2

Les Cahiers de l'ILOB sont une publication avec comité de lecture de l’Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB) et de son Centre canadien d'études et de recherche en bilinguisme et aménagement linguistique (CCERBAL) avec Hélène Knoerr à titre de rédactrice en chef.

Les textes publiés dans les Cahiers couvrent les domaines de spécialisation reliés à l’enseignement et l’acquisition des langues secondes, aux nouvelles technologies liées à l'enseignement des langues, à l'évaluation des compétences linguistiques, à l’aménagement linguistique en matière de bilinguisme et de dualité linguistique, aux langues officielles, ainsi qu’à toute autre thématique touchant à ces domaines et pour toutes les langues.

Introduction
PDF

Waldemar Martyniuk
In support of plurilingual people living in multilingual societies: Policies and frameworks of European language education

Résumé
Cet article traite des politiques linguistiques éducatives européennes, et passe en revue les documents de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe pertinents à ces politiques. Il se réfère également à la gamme d’outils offerts par les deux organisations intergouvernementales à l’appui de la diversité linguistique dans les sociétés européennes contemporaines et le développement des capacités plurilingues de leurs citoyens.

Mots-clés : politiques linguistiques, Conseil de l’Europe, plurilinguisme, éducation.

PDF (Article en anglais)

Danièle Moore
Plurilinguismes, territoires, trajectoires : des compétences aux identités plurilingues

Résumé
Cette introduction vise à présenter diverses orientations et contributions de chercheurs canadiens et européens sur les questions de contacts et de développements plurilingues, dans des situations diverses de mobilités (géographiques, professionnelles, virtuelles, symboliques). La mise en regard des contributions cherche à éclairer comment l’étude des trajectoires de mobilité peut permettre de réfléchir ce qu’est une compétence plurilingue et pluriculturelle.

Mots-clés : plurilinguismes, compétence plurilingue et pluriculturelle, biographies et identités plurilingues, plurilittératies, trajectoires, mobilité

PDF

Gabriel Budach et Donna Patrick
Donner une voix aux Inuit urbains : « Photovoice » comme une pratique de multilittératie dans la construction d’identité et de savoirs transfrontaliers

Résumé
Cet article présente des résultats d’un projet de recherche ethnographique et collaboratif s’intéressant aux pratiques multimodales de littératie auprès de la communauté Inuit urbaine à Ottawa. Conçue comme un projet de recherche-action l’étude a été menée par des chercheurs universitaires en collaboration avec le programme de littératie familiale attaché au centre d’enfants Inuit à Ottawa (OICC). Cette recherche porte sur la méthode « Photovoice » et sa mise en pratique dans le contexte de la communauté Inuit urbaine. Notre recherche poursuit deux objectifs. Le premier consiste à explorer la façon dont « Photovoice » a été appropriée par la communauté Inuit urbaine comme un moyen de stimuler la réflexion sur l’expérience de migration transfrontalière et la création d’identités Inuit urbaines. Le deuxième cherche à reconnaître la méthode « Photovoice » comme une pratique sociale de littératie et à évaluer sa place comme méthodologie de recherche au sein des New Literacy Studies. Nos résultats de recherche suggérons que « Photovoice » en tant que méthode promouvant la multilittératie peut servir d’outil de réflexion et d’apprentissage dans le contexte communautaire des Inuits urbains ainsi que dans d’autres contextes.

Mots-clés : littératie, multilittératies, multimodalité, « Photovoice », Inuits urbains

PDF

Julie Byrd Clark
La signification du plurilinguisme et la voix de jeunes Italo-canadiens

Résumé
Dans les systèmes éducatifs dans lesquels le plurilinguisme est en voie de devenir la norme, cet article vise à mieux comprendre l’impact des politiques linguistiques sur la construction identitaire, en définissant ce qui constitue l’identité d’un Canadien plurilingue à travers la voix de jeunes Italo-canadiens qui sont des étudiants inscrits à un programme de formation des maîtres à Toronto et qui se destinent à devenir professeurs de français langue seconde (FLS). L’article est basé sur une recherche ethnographique interdisciplinaire de deux ans. Les analyses proposées ici proviennent d’une ethnographie sociolinguistique et interdisciplinaire de deux ans qui repose sur des travaux post-structuralistes portant sur la construction discursive des identités multiples et imbriquées combinés avec l’analyse du discours. Nos données dévoilent comment les pratiques sociales et langagières de ces jeunes rendent les processus de catégorisation sociale plus difficiles. Elles soulignent également des voix et des positionnements multiples au moyen d’un va-et-vient constant, ainsi que la façon dont les participants manient leur agency, c’est-à-dire leur capacité de réaction face à une interaction non prédéterminée. Or, leurs discours révèlent la manière dont ils adhèrent, et répondent aux discours de langue, de pouvoir et de représentation. Les résultats nous permettent de repenser nos conceptualisations du plurilinguisme tout en prenant en compte les dimensions complexes qui ce que signifie être et devenir plurilingue et qui font émerger de nouvelles pratiques de catégorisation sociale davantage plurielles et mouvantes.

Mots-clés : plurilinguisme, construction identitaire des jeunes Italo-canadiens, critique sociolinguistique, catégorisation sociale

PDF

Natalie Thamin
Approche systématique des parcours migratoires : pour une meilleure prise en compte de la pluralité

Résumé
Notre contribution s’inscrit dans les champs de la « sociolinguistique de la migration », des langues en contact et dans la problématique du plurilinguisme et cherche à prendre en compte la dynamique du plurilinguisme des acteurs sociaux en situation de mobilité contemporaine (géographique, professionnelle, virtuelle, . . .), en montrant comment les pratiques langagières et celles de mobilité se co-contruisent. Dans le cadre d’une recherche doctorale et dans une perspective ethno-sociologique, nous avons réalisé quarante et un entretiens biographiques auprès de migrants plurilingues vivant en France, dont vingt-cinq salariés en entreprise internationale. L’un des objectifs de la recherche a consisté à mettre en valeur les ressources langagières individuelles dans une perspective (socio)-didactique de valorisation des compétences plurilingues, pluriculturelles) et de mobilité. Nous reviendrons, chemin faisant, sur nos choix théoriques : la mobilité et la migration sont envisagées dans une approche systémique et transdisciplinaire, avec un intérêt porté à la notion de circulation migratoire ou de réversibilité des parcours. On insistera sur l’importance de la prise en compte des cultures pré-migratoires—dont le capital pluriel antérieur de mobilité, linguistique et culturel—mais aussi sur les notions de savoir-circuler et savoir-migrer. Nous reviendrons par la suite sur nos choix méthodologiques, avant de convoquer quelques éléments d’analyse issus de notre corpus concernant le lien entre pratiques langagières et mobilité « virtuelle ».

Mots-clés : mobilité, plurilinguisme, compétences, parcours de vie, TIC

PDF

Claudine Brohy
Les langues s’affichent : signalétique, publicité et paysage linguistique dans deux villes bilingues suisses, Biel/Bienne et Fribourg/Freiburg

Résumé
Les villes deviennent de plus en plus plurilingues et multiculturelles, et les individus bi-multilingues constituent plus la norme que l’exception. Néanmoins, les municipalités à travers le monde qui se déclarent officiellement bi- ou plurilingues, ou qui offrent des services publics en plusieurs langues et qui, parallèlement, tolèrent, voire encouragent ou même obligent une signalétique bilingue sont plutôt rares. L’affichage bilingue fait souvent partie de revendications et de luttes linguistiques idéologiques acharnées, autant en ce qui concerne sa promotion que son interdiction.
Cet article présente des éléments et des résultats de recherches sur la signalétique et l’affichage dans les deux plus grandes villes bilingues de Suisse, Biel/Bienne, une ville d’environ 50 000 habitants située dans le canton de Berne, ainsi que Fribourg/Freiburg, chef-lieu du canton du même nom qui compte quelque 37 000 habitants. Il met en relief la signalétique comme observable et indicatrice des enjeux linguistiques et du discours identitaire sous-jacent.

Mots-clés : affichage bilingue, paysage linguistique, politique linguistique, représentations, Suisse

PDF

Laura Ambrosio
Enseignants des langues internationales au Canada et recherche en multilinguisme : un aperçu en Ontario

Résumé
L’apprentissage, l’enseignement et l’évaluation des langues secondes et étrangères sont des questions de recherche au coeur des préoccupations sociolinguistiques et des politiques internationales touchant la promotion du multilinguisme et de la réalité langagière pluraliste d’aujourd’hui. Les programmes d’enseignement des langues internationales sont un facteur déterminant du maintien de la langue maternelle pour plusieurs communautés d’immigrants au Canada. La capacité de conserver et de transmettre ce patrimoine correspond à un élément d’intégration sociale et culturelle fondamental tant pour les nouveaux résidents canadiens que pour les Canadiens jouissant d’une double nationalité. Le Programme des langues classiques (latin et grec) et internationales est destiné notamment aux étudiants qui n’ont aucune connaissance préalable d’une langue internationale et à ceux qui désirent poursuivre un cheminement acquis par leur expérience personnelle. Le programme a été mis en oeuvre au Canada en 1977 par le ministère de l’Éducation de l’Ontario, afin de répondre à des besoins d’enseignement et d’apprentissage de langues autres que le français langue seconde ou l’anglais langue seconde. C’est dans un cadre descriptif que s’inscrit notre recherche, qui est axée sur une réalité ontarienne. Nous désirons partager les résultats d’un sondage d’opinion mené auprès d’une communauté d’enseignants des langues internationales. Cet instrument a pour but principal une meilleure compréhension des perspectives de ces enseignants et des ressources à leur disposition, afin de mieux préciser l’incidence du maintien et de la connaissance d’une troisième langue dans un pays bilingue comme le Canada.

Mots-clés : programmes, langues internationales, enseignants, ressources, besoins.

PDF