Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Quatrième programme d’activités à moyen terme (2012-2015) du CELV


Mis à jour : 27 Fév 2012

Source : Centre européen pour les langues vivantes de Graz, Courriel européen des langues, février 2012

APPRENDRE PAR LES LANGUES : Promouvoir une éducation inclusive, plurilingue et interculturelle

Le nouveau programme du CELV tient compte à la fois de la mission du Centre et des préoccupations actuelles de ses États membres et partenaires dans le domaine de l’éducation aux langues. Il repose sur une vision à long terme dont le but est de mettre en place des approches pédagogiques inclusives, plurilingues et interculturelles allant au-delà de la classe de langue étrangère et englobant tous les besoins et capacités linguistiques de tous les groupes d’apprenants dans un processus d’apprentissage tout au long de la vie (en milieu scolaire et extrascolaire). Cette vision se base sur les concepts élaborés récemment par la Division des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe et les recommandations adoptées par le Comité des Ministres représentant les 47 Etats membres de l’Organisation.

Le nouveau programme se fonde sur les travaux antérieurs du Centre et élargit leur champ en allant au-delà de la classe de langues étrangère afin d’inclure toutes les compétences et les besoins linguistiques de tous les groupes d’apprenants. Dans ce contexte, la/les langue(s) représente(nt) le principal moyen par le biais duquel l’apprentissage s’effectue; le programme traitera donc non seulement de la classe de langue étrangère, mais également de l’enseignement de la langue de scolarisation, des autres langues présentes dans l’environnement pédagogique et des langues utilisées dans le cadre de l’enseignement des autres matières. Les projets se concentreront également sur l’apprentissage informel et non formel des langues et sur le dialogue avec les acteurs clés impliqués dans le processus pédagogique.

Le but général des projets est d’exercer un impact significatif sur l’apprentissage :

• en développant des outils et des supports pratiques utilisables soit directement par les apprenants, soit par les enseignants, leurs formateurs et/ou d’autres acteurs dans le domaine de l’éducation ;

• en communiquant et en diffusant les résultats des projets en cours et finalisés du CELV auprès des acteurs clés.

Principes d’une éducation de qualité basée sur une pédagogie interculturelle, plurilingue et inclusive :

•    Tout enseignement est véhiculé par une langue. L’acquisition de bonnes compétences linguistiques est donc une base nécessaire pour un accès à une éducation de qualité et un apprentissage réussi ;

•    Une éducation de qualité fournit un soutien adapté en vue du développement satisfaisant des capacités linguistiques des apprenants – l’utilisation effective et efficace de plus d’une langue est à la fois une condition nécessaire à une éducation réussie et l’un des résultats que l’on en attend ;

•    Une éducation de qualité reconnaît et inclut les langues propres aux apprenants, en particulier s’il s’agit de langues minoritaires ou des migrants, car elles constituent des éléments importants de leur intégration réussie dans le monde de l’apprentissage ; elles les aident à devenir des citoyens responsables et confiants dans leurs possibilités ;

•    Il est nécessaire de changer d’approche en passant d’une logique d’enseignement et d’apprentissage des langues considérées comme des disciplines (scolaires) distinctes, sans relation les unes avec les autres et donc isolées, à une logique offrant un soutien cohérent pour le développement, tout au long de la vie, de stratégies transversales et individuelles permettant aux apprenants de mobiliser les ressources linguistiques dont ils disposent et donc d’utiliser de manière efficace toute la gamme de leurs compétences linguistiques ;

•    Une utilisation efficace des technologies de la communication peut jouer un rôle important dans cette stratégie.


Le programme


Le schéma suivant (cf. ce document .pdf) , élaboré à partir des principes fondamentaux ci-dessus, illustre la philosophie sous-jacente du nouveau programme du CELV. Il s’apparente au concept donné en exemple dans la Plateforme en ligne de ressources et de références pour l’éducation plurilingue et interculturelle, mise en place par la Division des politiques linguistiques du Conseil de l’Europe, et s’en inspire*.

Quelques exemples de projets du nouveau programme :

Portfolio européen pour les enseignants de pré-élémentaire en formation initiale

L’objectif est d’élaborer un outil favorisant la réflexion des enseignants en formation initiale sur les compétences professionnelles et les attitudes qui permettent d’assumer les différents aspects pédagogiques et éducatifs de la rencontre d’enfants (entre 3 et 6 ans) avec les langues et les cultures.

Programmes de mobilité pour un apprentissage plurilingue et interculturel durable

Création de scénarios pour l’accompagnement des apprentissages langagiers et interculturels dans la mobilité des enseignants en formation et des élèves au secondaire supérieur (lycée et formation professionnelle) avec un usage ciblé d’outils du Conseil de l’Europe.

Descripteurs linguistiques pour le succès des apprenants issus de l’immigration et de minorités dans l’enseignement obligatoire

Le but du projet consiste à identifier les compétences dans la langue de scolarisation nécessaires à la réussite scolaire. L’identification des niveaux requis en langue dans les matières scolaires et leur liaison aux niveaux du CECR permettra de sensibiliser les éducateurs aux besoins des apprenants migrants et de langues minoritaires pour assurer la réussite scolaire.

Les langues dans la qualité des entreprises

Le projet élaborera des directives pour une politique linguistique efficace au sein des entreprises en vue d’encourager les organisations privées et publiques à donner au plurilinguisme une place importante dans leurs cadres d’assurance de la qualité.

Développer les compétences langagières des migrants sur le lieu de et pour le travail

Le projet vise à développer un réseau d’apprentissage européen qui soutienne la formation et les pratiques des professionnels de l’enseignement des langues dans un domaine émergent : l’apprentissage de la langue majoritaire sur le lieu de travail par les travailleurs migrants. Il en résultera un site web permettant aux professionnels des différents pays européens de partager et de développer leur pratique.

Co-construire l’éducation des migrants

Impliquer tous les partenaires de la communauté éducative (écoles, familles, musées, bibliothèques, centres socioculturels...) dans l’éducation des élèves migrants

Développer la compétence plurilingue et interculturelle par les approches plurielles

En coopération avec les Points de contact nationaux du CELV, ce projet vise à diffuser des outils élaborés au sein du projet CARAP (Un Cadre de Référence pour les Approches Plurielles des Langues et des Cultures) pour aider au développement de la compétence plurilingue et interculturelle chez les apprenants de tous niveaux : le Référentiel CARAP Compétences et ressources, est une base de matériaux didactiques en ligne et un kit de formation.

Implication des parents dans l’apprentissage et l’éducation plurilingue et interculturelle

Le projet vise la diffusion des connaissances relatives aux bénéfices cognitifs et sociaux de l’éducation plurilingue et interculturelle. Il impliquera les parents dans l’élaboration d’activités plurilingues et pluriculturelles et formera et informera les enseignants pour réduire les obstacles à l’implication des parents.


Waldemar Martyniuk, Directeur Exécutif du CELV

* Pour plus de renseignements, consulter l’adresse suivante : http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/langeduc/le_platformintro_FR.asp