Logo de l'OEP

Politiques éducatives

L'APLV déplore la fermeture de Capes de langues en forte demande

Mis à jour : 27 Jui 2012

VousNousIls.fr, 25 juin 2012

Laure Peskine, secré­taire géné­rale de l'Association des pro­fes­seurs de langues vivantes, dénonce la fer­me­ture du Capes pour cer­taines langues, alors qu'une récente étude Eurobaromètre met en évidence l'attrait qu'elles ont pour les parents français.

La Commission euro­péenne a publié la semaine der­nière une enquête euro­ba­ro­mètre spé­ciale sur les com­pé­tences des Européens en langues étran­gères. Cette nou­velle enquête montre bien la contra­dic­tion entre les aspi­ra­tions des Français, et en par­ti­cu­lier des parents pour leurs enfants, et la déci­sion de sup­pri­mer cer­tains concours de recru­te­ment de pro­fes­seurs de langues.

Si on regarde les don­nées pour la France, on voit qu'espagnol et chi­nois sont à égalité pour les langues jugées utiles par les Français pour l'avenir de leurs enfants. En pre­mière posi­tion : l'anglais, sans sur­prise, et en deuxième ex-aequo : l'espagnol et le chi­nois, avec 28% d'opinions favo­rables. On com­prend donc mal pour­quoi les postes de pro­fes­seurs titu­laires en chi­nois n'augmentent pas.

Lire la suite...