Logo de l'OEP

Langues et cultures régionales et minoritaires

Pourquoi la Catalogne est devenue folle (Benoît Pellistrandi)

Mis à jour : 24 Fév 2019

CHRONIQUE - Le Figaro - par Charles Jaigu Mis à jour le 22/02/2019 à 15h14 | Publié le 20/02/2019 à 17h54

L'historien Benoît Pellistrandi dresse un terrible réquisitoire contre les indépendantistes catalans. Ils ont échoué à rompre avec l'Espagne, mais le pays aura du mal à dépasser cette crise.

Chers étudiants, oubliez Erasmus à Barcelone. Vous n'y trouverez plus L'Auberge espagnole. La langue vivante que vous avez apprise à l'école - la langue espagnole, parlée dans la péninsule Ibérique et dans toute l'Amérique latine, soit 400 millions de locuteurs - est interdite dans les universités catalanes. Il vous faudra choisir un cours dispensé dans un anglais fade qui sonne comme un espéranto. Nulle part vous ne pourrez voir un film en espagnol au cinéma, et poser une question dans la rue dans la langue de Cervantes vous vaudra des regards courroucés. Et si vous utilisez cette expression «la langue de Cervantes», vous risquez gros. On vous accusera probablement d'hispaniser un auteur dont les Catalans identitaires clament qu'il était de leur peuple et qu'il a ensuite été volé par les Castillans. Affirmation délirante dont ils se sont persuadés, comme s'ils étaient gagnés par des hallucinations semblables à celles qui aveuglaient ce bon Don Quichotte.

Lire l'article